15 ans déjà !

15 ans déjà !
Mendelson en concert au Café de la Danse le 15 mars 2001.

En 1ere partie de Bonnie Prince Billy : Avec Meïr Cohen, Olivier Fejoz, Emmanuel Bacquet, Pascal Bouaziz et déjà Pierre-Yves Louis et Quentin Rollet.

Un immense merci à Benoit Lesieux pour ses images et ce souvenir…

Rendez-vous lundi soir, 2 mai 2016, à la Maison de la Poésie, pour la suite de l’histoire.

Crétin / Mendelson Live au Trois Baudets (mars 2009)

Dernière vidéo inédite du Live au Trois Baudets, (avant d’autres vidéos inédites notamment un live filmé à L’archipel 2009) CRETIN

 

Crétin

Des fois
Des fois j’ai juste envie de me péter la tête
Des fois
Des fois j’ai juste envie de m’arracher le dos
De m’ouvrir le ventre
De me déchirer les mains
Des fois j’ai juste envie de me casser les jambes
Des fois j’ai juste envie de me mettre un pain
Des fois j’ai juste envie
de me sortir les yeux
de m’arracher la trachée
de me soulever l’estomac
me séparer, me séparer,
me séparer de moi
Des fois je n’en reviendrais pas
de me voir passer devant moi
des fois je ne m’en croirais pas
d’entendre le son, le son de ma voix
des fois j’ai juste envie de me péter la tête
de m’ouvrir et m’écouler
dans un champ
un champ un champ de blé,
mur, pour salir, pour m’en sortir
pour me re-rentrer.
Des fois, j’ai juste envie de me saigner
d’m’épurer le sang
de moi tout seul me soigner
moi tout seul m’épargner
moi me réserver
me mettre sur le côté, me laisser dégorger
Des fois je n’en reviendrais pas
de me voir passer devant moi
des fois
des fois je ne m’en croirais pas
d’entendre le propre, le propre son de ma voix
Des fois j’ai juste envie de ne pas avoir été
Des fois j’ai juste envie de ne pas avoir été
Vivant, content, aimé
Des fois j’aimerais pouvoir qu’on m’ouvre le crâne
l’emmener au lavage, prélavage, détergent, puis lavage
des fois j’ai juste envie de me cracker
de faire une O.D.
de me dissoudre, de m’éclater,
de m’absoudre, me moudre, me diluer
des fois j’ai juste envie de me démembrer
des fois j’ai juste envie de me soulager de moi-même
de moi-même me soulager de moi-même
des fois j’ai juste envie de m’péter la têteIci mourut Moi Crétin
qui pendant sa vie ne fut rien
Ici mourut Moi Crétin
qui pendant sa vie, sa vie ne fut rienDes fois mais c’est rare
je ressens comme une espèce de joie bizarre
qui vient de nulle part
et que je ne comprend pas
Un temps elle est là,
et puis elle s’en va.

un nouveau « moment d’exception » ?

Demain Bruit Noir à Reims !
Pour un nouveau « moment d’exception » ?

BRUT NOIR EN CONCERT
Le 27/04/2016 à 20h30
La Cartonnerie
84 rue D. Lemoine 51100 Reims
Téléphone : 03 26 79 67 34
https://www.facebook.com/cartonnerie.reims.fanpage/photos/a.267207363311750.74516.220327767999710/1169381906427620/?type=3
site web : http://www.cartonnerie.fr/…/710-oxalart-bruit-noir-broussel…

2016-04-27-OxalArt-900x300px

Double Release Party pour « Haïkus » & « Passages »

Attention : Double « Release Party »
Ce lundi 2 mai 2016 à la maison de la poésie.
Pour fêter la sortie conjointe du recueil « Passages », aux éditions Le Mot Et Le Reste et de l’album « Haïkus », chez Ici D’ailleurs.

Après une lecture d’extraits de son 1er livre, Pascal Bouaziz jouera en exclusivité, accompagné des musiciens de l’album l’intégralité de son 1er solo.

Attention : Places limitées.
maisondelapoesieparis.com/…/pascal-bouaziz-pass…/
FB : https://www.facebook.com/events/1015611985191608/

FB_IMG_1458486986621 Bouaziz "Haïkus"

4cf3162b-d9f8-4b35-8e04-603df609dc04

« Personne Ne Le Fera Pour Nous #2 » – Live au Trois Baudets (2009)

« Personne Ne Le Fera Pour Nous #2  » 7ème vidéo INEDITE (sur 8) du « Live au Trois Baudets » (mars 2009).

Personne Ne Le Fera Pour Nous #2

Et je passe devant toutes les gares
Et je prends tous les trains
Je suis tout le monde et quelqu’un d’autre
Moi je renonce et je ne suis rien
Et si parfois je rêve la nuit que je dors le jour
Et si parfois même respirer même c’est trop lourd
C’est pas toi
C’est pas moi
C’est pas grave
Parce que nous c’est pas pareil nous c’est beaucoup mieux
Nous on marche dans la lumière
Nous on a besoin de rien d’autre que de nous deux
Et je vois des hôpitaux déserts sur des cours vides
Je rêve d’hôtels juste pour dormir l’après midi
Je rêve de coins d’églises de silences et puis de mers
Je rêve d’infirmières et de moi sans visage
Sur des plages couvertes de lit
Et si parfois je rêve d’être malade juste pour être guéri
Et si je pleure devant les chiffres et les lettres et 30 millions d’amis
C’est pas grave
Parce que nous c’est pas pareil nous c’est beaucoup mieux
Nous on descend dans la lumière
Nous on s’aimera encore quand on sera vieux
On peut fermer les yeux mais le monde est toujours là
On peut fermer les yeux mais le monde est toujours là (bis)
C’est pas grave c’est pas moi
C’est pas grave ça ira
Mets ta tête contre ma tête à nous deux ça ira
C’est pas grave, c’est pas grave…
Parce que nous c’est pas pareil nous c’est beaucoup mieux
Nous on sombre dans la lumière
Nous on s’aimera encore peut-être quand on sera vieux

 

1er concert du projet Haïkus et 1er extrait de l’album

Pour fêter le 1er concert du projet Haïkus et la sortie conjointe de « Passages », la maison vous offre

1) Un 1er extrait de l’album à paraître le 27 mai, « Ta main » :

2) Un concert à la Péniche à Lille :https://www.facebook.com/events/813717465422517/
http://lapeniche.tickandyou.com/…/990-disquaire-day-pascal-…

3) Une lecture de « Passages » à 16h30 ce même samedi 16 avril à Lille également ! (Il est vivement conseillé de réserver)
https://www.facebook.com/events/216691612029223/

Librairie Dialogues Théâtre
34 rue de la clef – 59800 Lille
03 20 55 76 11
dialoguestheatre@gmail.com

« L’Ardèche » 6ème vidéo du « Live au Trois Baudets »

« L’Ardèche » 6ème vidéo INEDITE (sur 8) du « Live au Trois Baudets » (mars 2009) et ce toujours dans le cadre de sa grande opération Mendelson-Ouvre-Ses-Archives, à l’occasion de la réédition de ses 2 premiers albums chez Ici d’ailleurs (pour commander c’est par ici: icidailleurs.com )

L’Ardèche
La maison en Ardèche
je te la donne
Un grand lit, des rideaux.
Des vacances,
nous aurons des vacances,
au Mexique…
Bientôt.
Mon amour, Mon amour.
La maison en Ardèche,
la terrasse.
J’aurais de l’argent,
avec la musique…
Des camions, des camions,
des camions de disques.
Je te promets,
je te promets,
le Mexique,
Mon amour, mon amour.
La maison en Ardèche,
Le village…
l’Ardèche,
la journée,
en hiver…
Nous commencerons
une autre vie.
Une autre vie…