Belgique suite…

Avec la fin très fâcheuse de l’édition française de Rif Raf : http://rifraf.be/fr/issue-221-juin-2016/

Un bel article en page 16 pour HAIKUS.

Et souvenir de 2008 et de 2013 en photos, l’honneur de la couverture pour MENDELSON, retrouvé dans le tiroir ce matin.

13406807_880333588762473_4223860213913748712_n 13432440_1198928676797563_7166144094395071279_n

 

 

Belgique : Pays magique.

Belgique : Pays magique.
Grosse interview de « Monsieur Bouaziz » dans le Télérama de là-bas.
Déménagement immédiat !

http://focus.levif.be/…/pascal-b…/article-normal-509461.html

C’est pas tellement parce que c’est très bien écrit…

C’est pas tellement parce que c’est très bien écrit et que c’est très flatteur que j’aime beaucoup cet article (mais c’est certainement pour une sorte de très bonne raison entre les deux) !

Beau mouvement aussi entre la défiance de la 1ere écoute et ce que la deuxième a changé…

L’art du haïku, chez Bouaziz, c’est de saisir la beauté où l’on ne sait pas ou plus la voir, pour la sertir dans une forme et, d’une certaine manière, en faire son viatique, une raison de vivre encore, malgré toute la laideur du monde, l’horreur suscitée par l’espèce humaine et ce qu’on appelle « civilisation ».

http://inactuelles.over-blog.com/2016/06/pascal-bouaziz-haikus.html

Une chronique pour HAÏKUS avec un conseil de vie pratique

Une chronique pour HAÏKUS avec un conseil de vie pratique qui peut s’avérer éventuellement très utile en société :
« Passer l’un des disques de Mendelson en fin de soirée lorsque les invités tardent à décoller du canapé s’avère généralement très efficace. »
http://www.sunburnsout.com/pascal-bouaziz-haikus-ici-daill…/

 

Chronique ce jour dans Télérama, 3 Clefs pour HAIKUS !

Chronique ce jour dans Télérama, 3 Clefs pour HAIKUS !
Écrite par François Gorin : Un peu comme la légion d’honneur de la presse papier ?

http://www.telerama.fr/musiques/haikus,143185.php

« Six mois après le formidable raffut dépressif de Bruit Noir, le voici qui nous murmure des choses à l’oreille, comme si seules les guitares avaient le droit de réveiller les voisins… »

Sortie de HAIKUS et écoute INTÉGRALE sur Soundcloud !

C’est l’instant cadeau ! C’est l’instant plaisir !
Pour fêter la sortie de « Haïkus », disponible chez tous les bons disquaires et sur Ici D’ailleurs :
http://www.icidailleurs.com/index.php?route=product/category&path=125
L’album est en écoute INTÉGRALE sur Soundcloud: https://soundcloud.com/icidailleurs/sets/bouaziz-ha-kus
Pendant 5 jours encore !

en concert à Cannes ce vendredi 6 mai

Bruit Noir sera en concert à Cannes ce vendredi 6 mai avec
Gablé et Papier Tigre.

https://www.facebook.com/MJCPicaud.LaTangente06/

Bruit était en concert à Brest ce 20 avril à La Carène.
« Bruit Noir, véritable phénomène de la scène française de ce début 2016. Pascal Bouaziz et Jean-Michel Pirès, du groupe Mendelson, ont sorti cet album, I/III, radical et attachant, aux textes définitivement désespérés, voix-boîtes à rythmes-cuivres, figures imposées. […]
On a ici affaire à un Pascal Bouaziz en liberté totale, accompagné de la batterie minimaliste, sans ferraille, post- punk et forte du discret Jean-Michel Pirès, d’un petit sampler avec les ambiances cuivrées de l’album, de quelques diapos d’endroits désolés.
C’est un nouvel homme qui déballe son sac. Au premier plan, les textes scandés, grinçants, cyniques, au nihilisme jubilatoire de l’album, prennent une ampleur et une saveur différentes, grâce aux interventions désopilantes, provoc, glaçantes ou tendres de l’animal Bouaziz entre les titres. Dès l’entrée en scène, visiblement heureux d’être à la Carène de Brest, en quelques mots simples et directs, il met le petit public de convertis dans sa poche, avant d’entamer (en toute modestie) son Requiem pour Pascal Bouaziz ! On est désarmés face à cet humour froid et pince-sans-rire (on l’a quand même vu sourire).
Un mélange de Desproges par moment, époque différente bien sûr, et de Cioran sous acide. Moment scénique de bravoure, avec le titre Joy Division : le « On est toujours entourés d’abrutis », balancée frontalement. Ça passe ou ça casse. Ça passe, grâce au talent d’un auteur et véritable acteur inattendu qui nous jette des histoires terribles à la gueule, pleines de nos contradictions contemporaines, mesquineries, bêtise.
On passe du rire aux larmes, dans ce concert montagnes russes. Dernière pirouette du Bouaziz en liberté : il harangue le(s) journaliste(s) et scribouillards dans la salle en leur soufflant le titre de leur futur papier : « Bruit Noir à Brest, un moment d’exception ! ». Tout à fait Pascal. »

Colin Chloé
http://www.benzinemag.net/2016/05/01/live-report-soiree-ici-dailleurs-a-brest/

Ce soir à 20h Concert et lecture à Paris

Description : Pascal Bouaziz

CE SOIR A 20H
Concert et lecture

Pascal Bouaziz
(MENDELSON, BRUIT NOIR)

à la Maison de la Poésie à Paris
pour une double release party autour de

HAÏKUS
1er album solo
Bio par Etienne Greib (Magic) : ici.

et

PASSAGES
1er recueil de poésie.

Concert et lecture
pour lesquels nous vous recommandons chaudement de
réserver vos places.

Concert en grande formation avec tous les musiciens
qui l’accompagnent sur l’album et
qui sera l’occasion de se procurer en avant-première et en exclusivité (mondiale)
l’album en CD (disponible en magasin seulement le 27 mai).

Description : cover Haïkus

« Passer ainsi du tourment de Mendelson, du maelstrom de Bruit Noir, à cette épure, à ce calme au milieu de l’ouragan, à cette harmonie,
c’est bien le véritable tour de force de cet album hypnotique » Etienne Greib (Magic)

Écoutez un premier extrait en ligne : « Ta main« 

Vous pouvez pré-commander l’album en cliquant ici.
(À noter qu’une version vinyle est prévue le 19 août.)

L’album est le frère du recueil de haïkus
Passages paru aux éditions Le mot et le reste
et qui partage avec le disque certains textes, parfois retravaillés.

Le livre disponible également ici.

Lecture à Toulon demain samedi 30 avril à 16h : infos

Mais aussi
BRUIT NOIR EN CONCERT
Le 6 mai à Cannes – MJC Picaud + Gablé + Papier Tigre
Le 4 juin ALLONNES – L’Excelsior
Le 3 juillet à Rennes – Les tombées de la nuit  
Le 9 juillet à Tournan en brie – Festival de la ferme électrique

15 ans déjà !

15 ans déjà !
Mendelson en concert au Café de la Danse le 15 mars 2001.

En 1ere partie de Bonnie Prince Billy : Avec Meïr Cohen, Olivier Fejoz, Emmanuel Bacquet, Pascal Bouaziz et déjà Pierre-Yves Louis et Quentin Rollet.

Un immense merci à Benoit Lesieux pour ses images et ce souvenir…

Rendez-vous lundi soir, 2 mai 2016, à la Maison de la Poésie, pour la suite de l’histoire.

Crétin / Mendelson Live au Trois Baudets (mars 2009)

Dernière vidéo inédite du Live au Trois Baudets, (avant d’autres vidéos inédites notamment un live filmé à L’archipel 2009) CRETIN

 

Crétin

Des fois
Des fois j’ai juste envie de me péter la tête
Des fois
Des fois j’ai juste envie de m’arracher le dos
De m’ouvrir le ventre
De me déchirer les mains
Des fois j’ai juste envie de me casser les jambes
Des fois j’ai juste envie de me mettre un pain
Des fois j’ai juste envie
de me sortir les yeux
de m’arracher la trachée
de me soulever l’estomac
me séparer, me séparer,
me séparer de moi
Des fois je n’en reviendrais pas
de me voir passer devant moi
des fois je ne m’en croirais pas
d’entendre le son, le son de ma voix
des fois j’ai juste envie de me péter la tête
de m’ouvrir et m’écouler
dans un champ
un champ un champ de blé,
mur, pour salir, pour m’en sortir
pour me re-rentrer.
Des fois, j’ai juste envie de me saigner
d’m’épurer le sang
de moi tout seul me soigner
moi tout seul m’épargner
moi me réserver
me mettre sur le côté, me laisser dégorger
Des fois je n’en reviendrais pas
de me voir passer devant moi
des fois
des fois je ne m’en croirais pas
d’entendre le propre, le propre son de ma voix
Des fois j’ai juste envie de ne pas avoir été
Des fois j’ai juste envie de ne pas avoir été
Vivant, content, aimé
Des fois j’aimerais pouvoir qu’on m’ouvre le crâne
l’emmener au lavage, prélavage, détergent, puis lavage
des fois j’ai juste envie de me cracker
de faire une O.D.
de me dissoudre, de m’éclater,
de m’absoudre, me moudre, me diluer
des fois j’ai juste envie de me démembrer
des fois j’ai juste envie de me soulager de moi-même
de moi-même me soulager de moi-même
des fois j’ai juste envie de m’péter la têteIci mourut Moi Crétin
qui pendant sa vie ne fut rien
Ici mourut Moi Crétin
qui pendant sa vie, sa vie ne fut rienDes fois mais c’est rare
je ressens comme une espèce de joie bizarre
qui vient de nulle part
et que je ne comprend pas
Un temps elle est là,
et puis elle s’en va.